Petit "mémo" des Laits Végétaux

Mais oui c’est possibleeuuu !

Voici les différents Laits végétaux que vous trouverez dans le commerce :

Lait d’Amande

Lait de Soja

Lait de Riz

Lait de Cajou

Lait d’Avoine

Selon votre goût ou la préparation que vous souhaitez faire, il y a un large choix.

Certes on peut l’acheter … Mais il n’y a pas plus grand plaisir que

de faire son Lait Végétal soi-même (:

En plus on ne gâche pas, on en fait à la demande.

La meilleure des conservations est la bouteille en verre placée au Fridge.

Votre Lait Végétal pourra se conserver entre 7 et 10 jours placé au frais.

Alors, concernant la préparation, il n’y a rien de particulier, c’est simple !

Le Matériel :

– 1 Saladier

– 1 Passoire

– 1 Blender

– 1 Bouteille en verre [à vis]

– 1 Torchon Propre

Les Ingrédients :

– 100g de Noix ou Graines ou Oléagineux [Vous avez le choix : Amande – Noisette – Noix de Cajou – Graines d’Avoine – Grains de Riz, Noix de Coco …]

– 750ml d’eau minérale ou de source

La recette :

  1. Commencez par faire tremper au préalable vos noix [ou autre] dans un grand bain d’eau toute une nuit (10 à 12 h), cela permet de les rendre plus digestes.

  2. Procédez à l’égouttage, rincez les.

  3. Versez les noix dans le bol du blender.

  4. Ajoutez l’eau minérale puis mixez bien jusqu’à obtenir un lait..

  5. Filtrez en plusieurs fois, à l’aide d’un torchon placée dans une passoire. Vous allez récupérer l’Okara [pulpe des noix], riche en fibres et protéines, ne le jetez pas, vous pouvez le cuisiner*.

  6. Versez dans une bouteille préalablement ébouillantée et égouttée.

Sachez que vous pouvez agrémenter votre Lait Végétal en y ajoutant du sucre vanillé, du sirop d’érable ou d’Agave … Vous pouvez même mélanger les noix !

*Cuisiner l’ Okara : [ndlr : Voir ci dessus, il s’agit du résidu (Pulpe) de la noix]

  • Etalez-le sur une plaque à pâtisserie et faites le sécher une heure au four à 100°C. Le résidu sera plus ou moins humide, vous adapterez le temps de séchage en fonction.

  • Après ce premier séchage, retirez les peaux d’amandes les plus grosses, ensuite versez tout dans un robot muni d’une lame en S et mixez 30 secondes +/-

  • Si votre poudre obtenue est encore humide, refaites un passage au four et un passage au mixer.

A la différence de la poudre d’amande [l’amande par exemple], l’Okara n’est pas gras. Après séchage et mixage il ressemblera à une farine.

Une fois bien sec vous pourrez conserver l’Okara dans une boite hermétique à l’abri de la lumière pour vos prochaines utilisations.

Vous n’êtes pas obligé•e de procéder au séchage, la conservation est plus en effectuant cette étape, mais vous pouvez tout aussi bien le congeler humide.

Utilisations de l’ Okara :

  • En remplacement d’une partie de la farine dans les gâteaux, cake, biscuits.

  • Dans les cakes salés également.

  • En panure ou en chapelure sur les légumes, gratins …

  • Epaissir les pâtés végétaux [obtenir + de consistance dans la recette]

  • Pour épaissir une soupe

  • A ajouter dans toutes les prépas style steacks végés …

See you soon 🙂

[Crédits photos : Adobe Stock/Le méli-mélo de Lola]

Publicités